toto

Bien préparer sa garde partagée à domicile

22 septembre 2016

garde partagée à domicile

La garde partagée à domicile, je pourrais vous en parler longtemps avec plein d’anecdotes croustillantes à l’intérieur de mon récit. Et oui, j’ai testé ce mode de garde il y a fort longtemps, lorsque j’ai repris le travail, et si la mise en place est un peu rock and roll – remarquez, j’aime bien le concept, vous l’aurez noté à diverses reprises- la préparation doit être menée de manière quasi militaire.

Donc, dans garde partagée à domicile, se trouve la racine « partage ». Cela signifie que tout est scindé par deux ou multiplié par deux, au choix selon les cas : la nounou, les biberons, les siestes, les promenades, les jeux, les couches, les « ouins », les em…des, mais aussi les rires et la bonne humeur…des fois.

Aujourd’hui, moi aussi je partage. Je partage mon expérience et vous aiguille sur le bon déroulement, selon myself, du « recrutement » de la co-famille pour votre garde partagée à domicile. Car si le choix de la nourrice à domicile relève d’un vrai parcours de DRH, celui de la famille qui partagera la garde de son précieux avec le votre n’en est pas moins une vraie aventure. A vivre, vraiment !

Alors, une fois encore, je vous entraîne dans les méandres des modes de garde pour enfant de moins de trois ans. Suivez-moi, c’est instructif, si si, et même que vous me direz peut-être merci ! Fleurs, compliments, chocolats et tout et tout.

I – TROUVER  THE CO-FAMILLE POUR LA GARDE PARTAGÉE A DOMICILE :  DU PLEIN TEMPS PENDANT QUELQUES JOURS !

garde partagée a domicile

Via kidhome.fr

Trouver la famille pour la garde partagée à domicile, est une étape incontournable et pas toujours aisée. Le premier pas vers le succès de votre garde partagée consiste à repérer plusieurs familles susceptibles de correspondre à vos souhaits et à cet effet, vous devrez préparer un vrai petit plan de communication :

- réaliser et poser des affichettes dans les commerces de votre quartier

- contacter éventuellement votre mairie, sachant que certaines proposent des services de mise en relation entre co-familles. Par exemple, à Paris et sa région, le service Paris Services familles est très utile. N’hésitez pas à aller à la pêche aux renseignements.

rédiger une annonce sur certains sites internet comme garde-partagee.net ou bebe-nounou.com, qui  proposent la mise en relation entre co-familles.

- agrandir votre réseau de quartier en vous renseignant auprès d’à peu près tout le monde : le bouche à oreille fonctionne très bien également, pour peu que vous n’ayez pas peur de vous lancer.

Conseils pratiques et mentions à faire apparaître dans vos annonces pour une garde partagée à domicile :

- mentionnez en tout premier lieu votre quartier de résidence.

- n’oubliez pas de préciser la date du début de la garde partagée à domicile.

- communiquez l’âge de votre enfant et votre souhait ou non de trouver une co-famille avec un enfant du même âge.

- précisez les horaires de garde : la nounou n’ayant pas le droit d’effectuer plus de 50 heures hebdomadaires, il est souhaitable que tout le monde pratique à peu près les mêmes horaires de travail, sinon, cela risque de coincer.

- Informez également du fait que, de votre côté, vous avez déjà trouvé ou non votre Mary Poppins.

Filtre téléphonique : vous allez entrer en contact avec des familles « candidates », il vous font donc éliminer d’entrée de jeu celles, qui d’un point de vue technique, ne seront pas en mesure de satisfaire vos souhaits. Après avoir bien revalidé les exigences de votre annonce (âge, horaires, date de début, adresses, nounou déjà trouvée ou non) c’est le moment de passer à l’action en fixant un rendez-vous !

A vos agendas, surtout si vous avez sélectionné plusieurs familles !

II – CHOISIR THE CO-FAMILLE POUR LA GARDE PARTAGÉE A DOMICILE :  DU FEELING, MAIS PAS QUE !

garde partagee a domicile

Via psychologies.com

Afin de détendre l’atmosphère, je préparais un petit en cas, adapté à l’horaire de visite des parents. Les entretiens ayant lieu en général le soir, l’apéritif était un bon moyen de briser la glace. Mais ça, c’est ma manière à moi !

En règle générale et pour débuter les festivités, et afin d’éviter les galères en tout genre, je vous engage à bien étudier, à 4 mains ou plutôt 4 cerveaux (papa, maman, x 2) les points suivants :

- LA PROXIMITÉ : le principe de la garde partagée à domicile étant d’effectuer une semaine chez une famille et une semaine chez l’autre, il vaut mieux que les deux domiciles soient proches, et à peu près équidistants du domicile de la nounou.

Pensez que vous devrez déposer votre bébé, toutes les deux semaines pendant cinq jours dans la résidence de vos compagnons de garde et que s’il vous faut effectuer un Paris Marseille chaque matin avant de vous rendre sur votre lieu de travail, ça ne va pas le faire longtemps.

De même, si vous devez les uns et les autres effectuer le trajet en voiture, vérifiez les possibilités pour vous garer, car vous allez passer un quart d’heure minimum à effectuer les transmissions à la nounou et discuter du programme de la journée.

- LE DOMICILE DES DEUX FAMILLES : il est important de pouvoir, chacun votre tour évaluer le lieu où votre bébé va résider une semaine sur deux. Lors de votre visite, vérifiez les points suivants et ouvrez bien l’oeil, voire les deux : ascenseur, hygiène – demandez à passer aux toilettes par exemple, oui, je sais c’est trop facile -, espace de jeux, chambre séparée pour chacun des bébés, appartement fumeur ou non, équipement déjà en place pour le bébé de la famille.

Je suis certaine que j’en ai oublié mais un conseil, si vous voyez une poubelle à couches, fuyez !

- ENTENTE SUR LE DÉROULEMENT D’UNE JOURNÉE TYPE : une fois la visite des appartements respectifs terminés et validée, vous allez pouvoir vous permettre d’aller plus loin dans la rencontre.

La question de la définition de l’emploi du temps de la nounou, de sa mission, de l’horaire des repas, des siestes et des bains le cas échéant va vite être mise sur le tapis. Il vaut mieux, dans ce cas là, que vos attentes collent avec celles de votre famille binôme, et en parler est essentiel.

Par exemple, est-ce que les bébés sont nourris à la demande ou à heures fixes, est-ce qu’ils mangent la même chose, est-ce que la sieste est imposée ou alors demande-t-on à la nounou de vivre au rythme des bébés, est-ce que la nounou devra effectuer quelques tâches ménagères en plus, qu’attend-on d’elle pendant les promenades ?

Je vous vois sourire, mais croyez-moi, ces questions doivent être mises au point et le plus vite possible avant de passer à la suite, qui est corsée également.

- VALEURS ÉDUCATIVES ET RÈGLES DE VIE : je me souviens d’un papa et d’une maman étant très focalisés sur l’éveil actif de leur enfant, et ce dès le troisième mois. Il fallait absolument que la personne chargée de sa garde soit en mesure de jouer avec lui, lui montrer des livres, et le porter le plus possible dans ses bras pour lui faire voir le monde.

Si vous êtes plutôt contemplatifs et pas trop actifs, passez votre chemin, ou votre bébé n’aura pas sa part d’action. De même, si vous avez en horreur la télévision, que l’autre famille possède un écran géant toujours allumé et qu’elle ne voit pas pourquoi la nounou ne pourrait pas se faire un petit feuilleton de 14 à 16h, il y a fort à parier que les noces seront de courte durée.

- GESTION DES « COUACS » DÉSAGRÉMENTS LIES A LA GARDE PARTAGÉE A DOMICILE  : afin de ne pas virer en mode free style le moment venu, mieux vaut prévenir que guérir – elle est facile aussi celle-là, je vous l’accorde. Ainsi, mettez-vous bien d’accord sur les points suivants :

  • Si un enfant est malade, comment allez vous gérer ? Est-il accueilli également dans la garde partagée à domicile au risque de partagée aussi ses microbes ?
  • Si la nounou a un imprévu, genre petit sms à 6h30 du mat alors que votre départ direction le bureau est prévu à 8h30 pétantes
  • Le soir, si l’une ou l’autre des famille est en retard, comme gérez-vous le contre-temps ?
  • Si l’une des co-famille rentre plus tôt de manière occasionnelle ou régulière, qu’est-ce que cela induit ?
  • A quelle date allez vous prendre respectivement vos congés? Aurez vous au moins 5 semaines en commun afin de pouvoir donner ses congés payés à la nounou ? Cette question, je vous conseille de l’aborder très tard dans la soirée, après quelques verres, ce sera plus fluide.
  • Pourra-t-elle également avoir des congés supplémentaires ou des jours de récupération?
  • La nounou doit-elle faire ménage et repassage dans les deux logements ? Personnellement je suis contre, mis à part ramasser les miettes, et laver les affaires de repas des bébés. Elle aura déjà assez à faire sans lui demander en plus d’être la parfaite employée de maison.
  • Alternance entre les deux domiciles

- MATÉRIEL DE PUÉRICULTURE : assurez-vous que chaque enfant possède son propre matériel de puériculture chez la co-famille. Le lit, le transat, la chaise haute, les jouets en fonction de l’âge, les produits d’hygiène… Et oui, vous n’allez pas venir en caravane tous les matins ! De même, l’achat en commun d’une poussette double est à prévoir.

- CONSTRUCTION DU CONTRAT D’EMBAUCHE DE LA NOUNOU : il est important de savoir ce que vous attendez tous les quatre d’une garde partagée à domicile et des qualités demandées à la future nounou. Aussi, couchez toutes vos idées noir sur blanc, afin de pouvoir construire une trame d’entretien d’embauche solide et efficace. Préparation, je vous dis !

- SI LA CO-FAMILLE A DÉJÀ UNE NOUNOU: et bien là, vous avez le choix de l’accepter ou pas. Donc retour à la case des questions à poser à une nounou, parce que vous allez vous coltiner de nouveau le fameux entretien d’embauche sans la co-famille, afin de voir si ça colle ou pas.

Même si vous avez des atomes très crochus avec l’éventuelle co-famille, gardez en tête une objectivité à toute épreuve et jugez la nounou avec vos propres critères. Il en va du succès de la garde partagée à domicile.

Bref, mettez-vous d’accord sur TOUT ! Et puis laissez faire le feeling, car c’est important. Les enfants sentiront les moindres tensions entre leurs parents, donc mieux vaut bien s’entendre et partager la même vision de la vie avec votre co-famille de garde partagée à domicile.

III – UN QUATRE MAINS POUR LA RÉDACTION DU CONTRAT DE GARDE PARTAGÉE A DOMICILE

contrat garde partagée

Via rennesdesbonsplans.com

La paperasse, on s’en passerait tous. Mais la rédaction du contrat de travail pour la garde partagée à domicile vous rapproche de la fin des festivités donc un dernier effort s’il vous plaît. Ce contrat de garde partagée diffère d’un contrat de garde simple par quelques détails seulement :

- la mention de la 2e famille comme co-employeur et de ses enfants comme enfants gardés,

- la mention du partage du salaire de la nounou dans la paragraphe « rémunération »

- la mention de la « condition substantielle » du contrat de travail que constitue le partage de la garde entre les deux familles.

Chaque famille doit signer un contrat de travail avec la nounou, et indiquer de manière obligatoire :

- quote part de l’horaire rémunéré : la répartition du salaire de la nounou en garde partagée doit se faire en proportion de la présence à chacun des deux domiciles.. Attention, le salaire total indiqué pour la nounou doit être le même sur les deux contrats.

Ajoutez donc une clause stipulant que les deux familles ne sont pas solidaires dans le paiement du salaire total de la nounou à domicile. Si, si, vraiment, ça peut-être utile.

- horaires de garde partagée à domicile : ils sont les mêmes sur les deux contrats. Ceci-dit, l’une des deux familles, ou les deux, peuvent compléter ses horaires en cumulant garde simple et garde partagée à condition de ne pas dépasser les 50 h hebdomadaires

- niveau de la nounou dans la convention collective. Il doit être identique sur les deux contrats.

- règles de conduite de la nounou à domicile et interdits.

- mission détaillée, tâches à effectuer, spécificités demandées par les parents (par exemple légumes bio, pas de lingettes, biberon donné dans les bras etc…)

Lorsqu’au terme d’un formidable brainstorming, vous serez arrivés au bout de cette préparation à la garde partagée à domicile, vous saurez que la délivrance n’est pas loin.

Si tout a été posé, pensé, rédigé… il ne vous « restera plus qu’à » recevoir vos candidates et passer à la pratique.

Mais ça, c’est une autre histoire !

Rédigé par Mathilde

Crédits photo de une : family-sphère.com


Post a new comment